Pendant les pr?paratifs de notre voyage, nous avions beaucoup entendu “Vous allez voir vous allez adorer l’Oregon et la c?te …” A force d’entendre ce genre de message, mon imaginaire avait pris le dessus (trop peut-?tre) et j’avais dans l’id?e que cet ?tat de l’Ouest ?tait facile et agr?able ? p?daler pour les cyclistes que nous sommes. Quand je dis facile, je ne parle pas du d?nivel? qui ne me fait pas peur de toute fa?on mais plut?t des sensations de bien-?tre que cela devait nous apporter.

Je dois dire que la d?ception a ?t? ? la hauteur de mes attentes. En effet, la fameuse route 101 qui longe la c?te Pacifique est tout sauf agr?able. En ce temps de l’ann?e (c’est ? dire fin Septembre) la circulation est monstre ( 2000 v?hicules par heure sur les portions les moins emprunt?es), elle pue litt?ralement les pots d’?chappement forc?ment. Et elle est bruyante aussi … Alors je me demande encore aujourd’hui comment une route pareille a pu ?tre class?e route de v?lo. Je me demande ?galement comment les cyclos (elle est pourtant tr?s populaire chez les voyageurs ? 2 roues) peuvent profiter du paysage dans de telles conditions.

Devant tant de d?convenues, nous avons revu nos plans et d?cid? de retourner dans l’int?rieur des terres, ? la recherche de routes moins fr?quent?es et plus sauvages. Le pire restait ? venir … ? la campagne, le danger vient des autres, et des automobilistes aux habitudes de conduite d?plorables. Plusieurs personnes du coin nous ont m?me avou? qu’en g?n?ral les gens ?taient impolis au volant (c’est pas nous qui le disons !)

Le moment de communion totale avec la route, l’environnement et le paysage; le moment o? on d?croche presque parce que notre esprit s’est envol? au rythme des coups de p?dale n’est pas (encore) arriv? dans l’?tat de l’Oregon.

Sur la route entre Monroe (qui ne ressemble ni de pr?s ni de loin ? Marilyn) et Veneta, la tension est mont?e d’un cran. Les conducteurs nous doublant par la voie de gauche ne v?rifient pas si un v?hicule arrive en sens inverse et forcent donc ces conducteurs ? freiner. On fr?le l’accident ? deux reprises dans la m?me journ?e.

Et cerise sur le g?teau, ils n’h?sitent pas ? m’envoyer des messages d’encouragement tels que “D?gage de la route” ou “Ce n’est pas une route ? v?lo” … Je n’en suis pas fi?re mais ? chaque fois que ?a arrive, je ne peux pas m’emp?cher de leur r?pondre par un doigt d’honneur. Et si je n’?tais pas ? v?lo je leur aurai fait un geste?encore plus d?licat et raffin?: un bras d’honneur. Mais la s?curit? prime avant tout et je pr?f?re garder une main sur mon guidon.

Ce voyage me rendrait-il vulgaire et violente ? Je ne l’esp?re pas mais il y a une chose dont je suis s?re c’est que je ne suis pas zen sur la route.

Pour palier ? cette situation d?plorable, nous sommes en pleine r?flexion sur l’itin?raire de nos prochaines semaines. Peut-?tre qu’au milieu de la montagne, en altitude, la tranquillit? d’esprit et de corps reprendra le dessus. Car le but de ce voyage n’?tait d?cid?ment pas de s’?nerver quotidiennement. J’ai encore beaucoup de choses ? apprendre sur les autres et sur moi-m?me.

 

Edit de J?r?me : Voila les propos en video … Merci Henry D?s

 

Print Friendly, PDF & Email

Comments

comments

%d bloggers like this: