Nous n’avons pas tout a fait quitte l’Ontario mais une pause a Kenora nous fait realiser que nous approchons des prairies, du petrole et des cow-boy ! A 14 kms du Manitoba on croise Ronald Mc Donald sur la route dans une voiture en carton, perruque rouge, nez rouge et face toute blanche…

1er camping 3x moins cher qu’en Ontario, des gens tres sympa, des francophones du Manitoba, il parait qui’il y ?a une grande communaut?, ainsi que des Ukrainiens !

Nous passons 2 jours ? Winnipeg, 2eme ville francophone du continent apr?s Montr?al. Nous d?ambulons toute la journ?e en v?lo dans les rues du centre ville, au lieu symbolique de la Fourche ( rencontre des rivi?res Assiniboine et Rouge). C’est ? la Fourche qu’est n? la province du Manitoba sous l’impulsion du M?tis Louis Riel. Visite rapide du quartier francophone de St Boniface, et malgr? nos recherches, nous n’avons pas trouv? de boulangerie … le pain au chocolat et l’expresso ?a sera pour une prochaine fois. La ville, bien que ce soit une capitale, est plut?t agr?able et tranquille. Une forte pr?sence autochtone nous rappelle que nous sommes dans les plaines, berceau des Cree, Saulteux et Ojibway.

A Winnipeg, nous trouvons aussi le moyen de nous enfermer ? l’ext?rieur ( quand on a pas de t?te, on a … un minimum d’adresse ! ). Il nous faut pas moins d’une demi heure pour entrouvrir un fen?tre et parvenir ? ouvrir le coffre en appuyant sur le bouton ? l’aide d’une barre de fer trouv?e par terre …

Sur les plaques d’immatriculation, on peut lire “Friendly Manitoba”, et c’est vrai. Nous avons rencontr? des gens adorables francophones et anglophones confondus. Tant ? la campagne qu’en ville, le contact nous semble plus facile et naturel qu’en Ontario. Nous rencontrons notamment Ir?ne, une francophone qui est tellement contente de nous parler en fran?ais qu’elle a les larmes aux yeux au moment de nous quitter !

 

[nggallery id=22]

Print Friendly, PDF & Email

Comments

comments

%d bloggers like this: